DSC_6538Après une courte escale à Riobamba où on en profite pour faire l’école (si si !), on part en direction d’Alausi pour prendre le train de la Nariz del Diablo. Cette ligne de chemin de fer a été construite pour rejoindre deux vallées. Auparavant, il fallait deux semaines de marche et le chemin était impraticable en cas de pluie. DSC_6611La ligne a donc été construite à grands renforts de prisonniers et d’esclaves à qui on promettait la liberté en cas de survie au chantier !!!!

Lire la suite de

Share

Après notre belle semaine aux Galápagos, nous repassons 2 jours à Quito pour visiter une ou deux choses que nous n’avions pas eu le temps de voir avant et pour (re)faire nos bagages. Nous prenons donc un peu de hauteur pour admirer Quito depuis une montage voisine grâce au “Teleferico”, qui monte du pied de la ville, 2900m à un peu plus de 4000m. Après une petite balade (il fait frais là-haut ) nous redescendons et découvrons un petit parc d’attraction au pied de celui-ci. Impossible de résister, on y fait un tour ! Visiblement, il n’a pas beaucoup de succès, ou cela représente trop d’argent pour les équatoriens (environ 1$ par attraction) car il y avait plus d’employés que de visiteurs !

Lire la suite de

Share

 

DSC_5940Une semaine aux Galapagos, on en avait rêvé depuis longtemps ! Pourtant l’aventure a failli mal commencé. En effet, nos recherches depuis Quito et sur internet pour nous trouver une croisière ou un landtour dans nos dates ont été laborieuses. Tout ce qu’on nous proposait était hors de prix et donc complètement inaccessible. Ce qui nous a sauvé, c’est que nous avions déjà les vols et que nous étions donc bien obligés de faire escale sur ces îles magnifiques. On a donc décidé de se débrouiller tout seul et de ne chercher qu’un logement. Nous verrions bien sur place. Nous avons donc trouvé un studio (pas trop cher pour les Galapagos) pour nous 5 avec une petite cuisine chez une certaine Nelly habitante de l’île de Santa Cruz.Lire la suite de

Share

DSC_5055 (2) Cette semaine, nous avons rejoint Mindo, petit village d’écotourisme au nord-ouest de Quito, que nos hôtes à Quito, Johanna et Rommel, nous ont conseillé.

C’est un village charmant situé dans une zone montagneuse de basse altitude où réside un climat tropical. Cet endroit est idéal pour les amoureux de la nature, de la randonnée et des sports extrêmes. Pour minimiser l’impact du tourisme, les autorités favorisent le tri sélectif, la consommation limitée d’énergie et d’eau. Le pari semble plutôt réussi, le village ayant une dimension raisonnable et la destination n’étant pas encore très courue.

Lire la suite de

Share