C’est parti pour un tour

“Alors ça y’est, c’est le début du voyage ?”

Depuis le temps qu’on en parle, on a de la peine à y croire!
Bon, on ne vous dira pas que tout était prêt depuis longtemps, et qu’on a passé les dernières semaines à se tourner les pouces car comme vous le savez, on aime bien faire tout à l’avance…

La semaine précédente a été très fatigante mais nos familles  nous ont beaucoup aidé,  notamment les parents de Marie qui ont fait office de pension complète, garderie et agence de voyage.

Vendredi soir, nous apprenons que le  volcan Cotopaxi, à 40 km de Quito ou nous allons passer les 15 prochainsphoto 1 jours, s’est réveillé après 138  année de sommeil. Argh… il aurait pu attendre encore 2 mois le bougre… “Le voyage à déjà commencé” comme écrit un collègue de travail à François, c’est pas faux. Heureusement, ce n’est pour l’instant pas une vraie entrave à notre programme… (Allez, on ne résiste pas à l’envie de partager, le dessin de Séb, qui est passé nous voir le lendemain avec Ariane, la marraine d’Alix, fait au Néocolor sur l’ardoise d’Alix !)

Le jour du départ, après avoir posté 8 lettres pour régler des  détails administratifs, refait une sixième fois nos bagages et s’être procuré des WA0_8840_2masques pour ne pas manger trop de cendre du Cotopaxi, nous partageons un repas avec Céline (la sœur de Marie) et sa famille avant qu’elle nous pose à la gare. À ce sujet, Céline, les pizza du retour seront pour nous !

Dans le train qui nous mène à Chambéry, on était plutôt serein, mais arrivés à la gare, ou il y a deux trains pour Lyon à la même heure  à 2 quais opposés et 3 min de changement,  on a vraiment failli louper la correspondance…

À Lyon impossible d’enregistrer les bagages pour le lendemain, tant pis, on se lèvera à 5h comme tout le monde, même si notre journée durera 31 heure, puisque nous remontons le fuseau horaire.

photoEt à 5h, justement, on nous explique que nos billets ont un problème, qu’il faudra peut-être sortir les bagages à Madrid pour refaire le checkin. Heureusement, à Madrid tout s’arrange, notre vol Madrid-Quito avait en fait changé de compagnie ( sisi,  c’est possible !)

Share

3 réflexions sur « C’est parti pour un tour »

Les commentaires sont fermés.