Belles belles baies

DSC_6234Nous arrivons plus ou moins reposés à Ninh Binh après une nuit de train dans un compartiment pour 4 cette fois-ci. Alix et Romane ont tant bien que mal partagé une couchette. Un court transfert plus tard, nous voilà dans notre homestay de Tam Coc pour y prendre un copieux petit déjeuner. Comme la pension prête des vélos, on en profite et on part pour une balade dans la région de cette baie d’Along terrestre. Le temps est avec nous ( ce qui n’est pas gagné dans cette partie du Vietnam ) et les paysages magnifiques. On suit un chemin de terre entre les rochers et les rivières. Samuel se régale sur un vélo enfant et nous dira « ce qui m’a le plus manqué en voyage, ce sont ma trottinette et mon vélo ».

DSC_6305Repas de midi au village tout proche où nous goûtons à la spécialité locale : la chèvre. Grillée ou sautée, elle se révèle délicieuse pour toutes les papilles gustatives de la famille. Vers la fin de l’après-midi, nous repartons à vélo en direction d’un embarcadère pour faire une balade en barque menée de pieds de maître par notre rameuse vietnamienne. Etant hors horaires de groupes, on se retrouve tout seul sur la rivière pour profiter des paysages et des bruits de la nature. On passe sous plusieurs petites grottes débouchant sur des paysages de plus en plus magiques. On revient au port avec le coucher du soleil. François tente d’imiter notre rameuse avec peu de succès, il faut le dire, on ne s’improvise pas rameur avec les pieds en quelques minutes. On rentre à l’hôtel, ébloui par le site.

DSC_6355Le lendemain matin, notre programme est chamboulé par l’arrivée d’un immense orage. Les éclairs pleuvent juste à côté de nous et finissent par faire sauter les plombs de la pension. Il pleut à torrents jusque vers 15h. On en profite pour goûter la chèvre du restaurant de la pension que nous devons manger en crêpes, délicieuses ! Une fois l’orage calmé, les enfants et François réenfourchent leur vélo. Je reste malheureusement à l’hôtel terrassée par une sorte de refroidissement ( par plus de 35 degrés, il faut le faire). Les valides se rendent donc à 8km de là et gravissent 450 marches pour un magnifique point de vue. Ils croisent aussi quelques grottes en chemin.

photo 1 - Copie

A 8 dans une toute petite voiture avec 5 gros bagages ? C’est possible !

Le jour suivant est un jour de transfert. L’idée est de rejoindre l’île de Cat Ba juste au sud de la Baie d’Along. Le site est tout aussi joli que l’officiel mais normalement moins touristique. Notre logeuse nous organise le transfert en bus et bateau. Départ à 6h45 du matin, aïe ! Et en fait de aïe, la journée commence bien avec l’arrivée du bus avec 45 minutes d’avance. On a à peine le temps d’enfiler nos vêtements que nous voilà assis dans un premier bus avec nos valises. Le patron de l’hôtel nous tend un sac rempli de ce qu’il a pu trouver de transportable en guise de petit déj et nous voilà sur la route. Le premier bus fait place à un second qui se remplit de plus en plus au fil du trajet. On met 4h à rejoindre Haiphong, ville portuaire d’où partent les bateaux pour Cat Ba. Sauf qu’on se fait déposer à la gare routière et que plus personne ne veut nous amener plus loin sans quelques petits suppléments. On râle et on téléphone à notre hôtel pour obtenir de l’aide. Quelques échanges animés en vietnamien plus tard, nous voilà entassés à 7 (plus le chauffeur) dans une toute petite voiture direction le bateau (enfin, c’est ce que nous croyons…). Nous sommes 7 car nous partageons ce transfert avec un sympathique couple de Français en vacances (Fabienne et Jean-Pierre). Quelques minutes plus tard, nous voilà déposés, non pas au bord de l’eau, mais au bord d’une route près d’une agence de transport. Cette dernière nous dit qu’on doit prendre un autre bus jusqu’au bateau mais que ce dernier ne part que dans trois heures…. On a comme une impression de déjà vu en repensant à notre transfert depuis le Cambodge. On prend notre mal en patience et on profite de cette pause forcée pour aller manger les 7 dans un restau pas loin. On profite aussi du Wi-fi pour tenter de trouver un logement sur l’île de Cat Ba car, hasard du calendrier, nous tombons en plein week-end festif de 4 jours et tous les hôtels sont pleins.

DSC_6393A l’heure dite, nous reprenons donc un bus qui nous mènera pas loin de l’embarcadère mais, à cause de ce week-end particulier et du trafic qu’il génère, nous sommes déposés à plusieurs centaines de mètres du bateau et devons tirer nos valises sur des chemins de sable et de gravier. C’est la seule et unique fois où nous regretterons de ne pas voyager pour de vrai sac au dos. Heureusement, Jean-Pierre nous donne un sacré coup de main, on le remercie encore ici. Une fois devant le bateau, les histoires recommencent, on ne veut pas nous laisser monter à bord. Encore une fois, nous devons téléphoner à notre ancien hôtel pour obtenir la permission de monter. Une 50taine de minutes plus tard, nous posons enfin le pied sur l’île pour immédiatement reprendre un 4ème bus nous permettant de rejoindre le centre-ville. On y est ouf !!!! On aura mis 10 heures au lieu des 4-5 prévues…. photo 4A peine arrivés, il faut se précipiter à la recherche d’un logement. On échange notre adresse mail avec celle de Fabienne pour tenter de se retrouver le soir autour d’un repas et chacun se lance à l’assaut des hôtels de la ville. Il y a un monde incroyable dans les rues, c’est impressionnant. Nous trouverons finalement un canapé-lit et deux canapés collés l’un à l’autre dans une cave pour nous accueillir pour la nuit. Nous partagerons cette « chambre » avec deux jeunes hommes dont un parlant français et nous confirmant qu’il ne reste pratiquement rien d’autre à louer dans la ville.

Le soir, nous sortons nous promener dans les rues pour admirer la vente de fruits de mer et de poissons devant tous les restaurants. On trouve ici, le fameux crabe Sam (ou Limule) avec sa carapace en forme de casque. Certains sont vraiment immenses. Au moment du repas, nous recroisons une dernière courte fois nos compagnons de voyage qui ont eux aussi trouvé un logement. On leur souhaite une belle suite !
DSC_6522La nuit dans la cave s’est plutôt bien passée. Nous plions nos bagages et les emmenons dans un autre hôtel où nous passerons, non pas la prochaine nuit mais la suivante. En effet, c’est en version bagages légers que nous embarquons à bord de notre jonque pour une courte croisière de 24 heures sur la baie d’Along. Trouvée au dernier moment, nous ne savions pas trop ce que cette croisière allait nous révéler. En fait, nous voilà embarqués sur une très belle jonque en bois de 20 mètres rien que pour nous. Les deux chambres sont magnifiques et nous avons avec nous un capitaine et deux membres d’équipage pour s’occuper de nous. Le grand luxe ! photo 1Nous voguons à travers les rochers karstiques et les villages flottants. Un premier arrêt permet à tous de profiter de la baignade. Le second nous offre la possibilité de faire du canoé dans la baie en passant dans quelques jolies grottes. DSC_6573On assiste au coucher du soleil depuis le sundeck et nous nous régalons d’une fondue vietnamienne aux de fruits de mer absolument incroyable. La jonque est amarrée au milieu de la baie, nous sommes seuls, c’est magique. Avant de nous endormir bercés par le clapoti de l’eau, nous admirons la dextérité de notre équipage dans la pêche aux calmars et tentons même notre chance (avec quelques succès tout de même)! On met le réveil très tôt pour assister au lever du soleil mais il joue à cache-cache avec les nuages, tant pis, on retourne se coucher un moment avant le petit déjeuner. Pendant la matinée, nous visiterons une ferme à poisson et referons un arrêt baignade et concours de saut depuis le bateau. Un dernier repas à bord et nous voilà de retour sur le plancher des buffles, ravis de l’expérience ! Les paysages étaient à la hauteur de leur réputation.
DSC_6440L’après-midi, nous faisons un petit marché et les enfants ressortent tous avec une boite de lego sous le bras, ça sent la fin du voyage, la vigilance des parents se relâche !!! On gagne quand même quelques heures de parfaite tranquillité pendant la séquence montage. On passe notre dernière nuit à Cat Ba dans un hôtel avec une vue magnifique sur la mer. Demain c’est de nouveau une longue journée de transfert qui nous attend pour nous rendre dans le nord du Vietnam, pas loin de la frontière chinoise.

Share

3 commentaires

  1. Merci les amis pour ce récit
    On avait oublié tous les détails du transfert.. Et franchement on a bién ri en vous lisant
    Nous gardons un excellent souvenir de votre rencontre et de vos enfants
    Content d avoir partagé cela avec vous
    Bon retour!
    Bises à tous
    Nous prendrons le temps de lire votre blog qui nous donnera certainement des idées pour l avenir…
    Fabienne et Jean pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *