De Hoi An à Hué

DSC_5679Nous arrivons relativement reposés à Danang au petit matin, cette première nuit en train s’étant finalement assez bien passée. On saute dans un taxi curieusement moins cher qu’indiqué dans notre guide (c’est bien la première fois que cela arrive) , et atterrissons dans la charmante ville de Hoi An. Notre hôtel est proche du centre dans une rue calme, et surprise : ( pour les enfants) il a une piscine. On pose nos clics et nos clacs et on part à la découverte de cette ville animée, remplie de touristes, de vendeurs ambulants, de scooter et de cyclo-pousse. Quelques rues piétonnes permettent de relâcher notre vigilance face au trafic, même si on croise encore la trajectoire de nombreux vélos.

DSC_5625Nous visitons plusieurs maison anciennes typiques de la région, aux influences architecturales chinoises, japonaises et vietnamiennes. La base est construite sur des pilotis pour pouvoir mettre à l’abri le mobilier pendant la saison des pluies au premier étage, car il y a souvent plus d’1 m d’eau dans rues de Hoi An à la saison des pluies. Ces vielles bâtisses ont toutes de ravissantes cours intérieures, de petits jardins, et au centre de la maison un autel dédié aux ancêtres qui gardent une place importante dans les famille. A chaque fois, nous somme reçus par les descendants des familles qui ont habité ces maisons pendant plusieurs centaines d’années. Si certaines maisons se distinguent par des architectures spécifiques, elles ont toute un point commun: l’espace shopping à la fin de la visite ! Une autre attraction à voir, c’est le “Pont japonais”: au style…  japonais. DSC_5671Véritable emblème de Hoi An, il est d’ailleurs présent sur les billets de 20’000 dongs. Au fait, on vous a dit qu’on est devenu millionnaire ? Vu qu’il faut environ 23’000 dong pour 1 CHF, donc il y a pleins de zéro sur les billets qu’on retire au bancomat! Le soir, nous nous rendons au bord de la rivière qui traverse la ville. C’est la pleine lune et il y a un “fullmoon” festival. Rien à voir avec les soirées techno déjantées des îles thaïlandaises, les gens déposent simplement des lanternes en papier sur la rivière en faisant un vœux, et des animations sont organisées dans les ruelles. Par exemple une sorte de pinata vietnamienne ou les participants doivent briser un pot en terre cuite avec une massue.

DSC_5738Notre seconde journée nous permet poursuivre la visite de la vieille ville, de dévaliser quelques magasins pour ramener quelques souvenirs, notamment des habits taillés sur mesure pour les filles. Jusque là le voyage au Vietnam était bon marché ! Je fais rapidement sortir la famille de cette boutique avant que notre carte de crédit arrive à sa limite.

Nous tombons sur un club de plongée qui semble sérieux. C’est enfin l’occasion pour Marie de pouvoir plonger ( pas de sinusite en vue cette fois) et pour Alix et Romane de faire un baptême !

DCIM100GOPROGOPR1180.

Nous prenons donc le bateau le lendemain sur l’île de Cham au large de Hoi An. Alix et Romane sont prises en charge par un moniteur français tandis que Marie et Moi partons à la découverte d’une faune et une flore marine bien différente de nos derniers snorklings dans le pacifique sud. Samuel nous attend sur le bateau, nous l’emmenons, à notre retour 45 minutes plus tard, faire du snorkling les paysages sont magnifiques, mais l’eau un peu fraîche malgré les 2 couches de Néoprène qu’on nous a prêtées. On fini la journée dans une boulangerie française, miam.

DSC_5861Dernier jour à Hoi An, consacré à un cours de cuisine et un grande balade à vélo dans les rizières environnantes. En quittant Hoi An, nous nous arrêtons à la “montagne de Marbre” où trône un ensemble de temples de grottes et de pagodes. Le site est entouré de tailleurs de pierres, dont la visite est tout aussi intéressante, même si, non, les enfants, on ne ramènera pas ce bouddha de 5 tonnes dans nos valises. A Danang on passe sur un pont pour lequel l’architecte s’est fait plaisir: il est en forme de dragon. Et tout les samedi soirs, le dragon lance d’immenses gerbes de feu !Le train de jour nous amène en quelques heures à Hue, ancienne cite impériale au travers de paysages sublimes de la côte.

DSC_6080A Hué nous visitons la citadelle qui a été bien restaurée malgré les dommages dûs aux bombardements pendant la guerre. Nous prenons également une excursion en bateau sur la rivière des Parfums,  pour visiter les tombeaux et quelques temples de la région. Chaque construction rivalise d’ambition et de démesure pour démontrer la grandeur de l’empereur qui l’a commandée. Imaginez un tombeau qui recouvre à lui seul la surface de 28 hectares.
DSC_6151Juste à côté de notre hôtel se trouve une boulangerie française (encore ?!) d’une ONG pour apprendre les métiers de pâtissiers et boulangers à des jeunes de milieux défavorisés. On s’est senti obligé de soutenir cette ONG par l’achat récurent de délicieuses pâtisseries et sandwichs.

Nous nous offrons un repas somptueux au restaurant “Tinh Gia Viên” tenu par l’une des descendantes de l’empereur. ( bon les descendants, y’ en a beaucoup à Hué vu qu’ils avaient à chaque fois une centaine de femmes et bien le double d’enfants….) On se rend à la gare dans la soirée pour monter en train plus au nord, dans la région de Ninh binh et explorer la baie d’Halong terrestre.

 

Share

2 commentaires

  1. Comme tout le monde à bien grandi … et pris quelques mois de plus 😉 On se réjouit de vous revoir, même si on serait bien parti pour une 2e année avec vous…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *