Et voilà, 9 mois se sont écoulés! Ils ont été merveilleux, exotiques, déroutants, magnifiques, intemporels, familiaux, courts, incroyables et intenses !
Il est temps maintenant de rentrer retrouver nos familles et nos amis et de fermer cette parenthèse fantastique. Difficile de décrire nos sentiments en cette veille de départ, beaucoup d’impatience, de réjouissance et de nostalgie.

Lire la suite de

Share

DSC_6635Nous quittons l’île de Cat Ba par un transfert que l’on peut qualifier d’express: 4h au lieu des 10h pour y arriver. C’est pas vraiment que les bus ou bateaux aillent plus vite, mais c’est surtout l’enchaînement entre chaque étape qui fonctionne. Nous nous retrouvons donc vers 13h dans Hanoi et notre train pour Sapa ne part que dans 9h. On décide de passer à l’hôtel qui doit nous héberger dans 4 jours pour poser une partie des valises, on voyagera ainsi beaucoup plus légèrement. Et tant qu’à faire on s’offre une chambre pour pouvoir se reposer un peu avant le trajet en train. Le soir, un taxi nous pose devant la gare où nous montons dans le SP2, train de nuit pour Sapa. Il est tout joli avec ses boiseries par rapport aux tains précédents que nous avions pris. Ses seuls défauts sont d’être climatisé à un petit 17 degrés, (ma parole, c’est une température suisse ça ?!) et d’arriver à destination à 5h30 du matin, ce qui est un peu rude pour tout le monde.

Lire la suite de

Share

DSC_6234Nous arrivons plus ou moins reposés à Ninh Binh après une nuit de train dans un compartiment pour 4 cette fois-ci. Alix et Romane ont tant bien que mal partagé une couchette. Un court transfert plus tard, nous voilà dans notre homestay de Tam Coc pour y prendre un copieux petit déjeuner. Comme la pension prête des vélos, on en profite et on part pour une balade dans la région de cette baie d’Along terrestre. Le temps est avec nous ( ce qui n’est pas gagné dans cette partie du Vietnam ) et les paysages magnifiques. On suit un chemin de terre entre les rochers et les rivières. Samuel se régale sur un vélo enfant et nous dira « ce qui m’a le plus manqué en voyage, ce sont ma trottinette et mon vélo ».

Lire la suite de

Share

DSC_5679Nous arrivons relativement reposés à Danang au petit matin, cette première nuit en train s’étant finalement assez bien passée. On saute dans un taxi curieusement moins cher qu’indiqué dans notre guide (c’est bien la première fois que cela arrive) , et atterrissons dans la charmante ville de Hoi An. Notre hôtel est proche du centre dans une rue calme, et surprise : ( pour les enfants) il a une piscine. On pose nos clics et nos clacs et on part à la découverte de cette ville animée, remplie de touristes, de vendeurs ambulants, de scooter et de cyclo-pousse. Quelques rues piétonnes permettent de relâcher notre vigilance face au trafic, même si on croise encore la trajectoire de nombreux vélos.

Lire la suite de

Share

photo 1Le Vietnam se mérite et pour l’atteindre nous devons faire plus de 12 heures de bus depuis Siem Reap afin de rejoindre Hô Chi Minh-ville (que nous nommerons Saigon par la suite parce que c’est plus rapide à taper et que de toute façon les Vietnamiens le font aussi !). C’est confiants mais fatigués que nous attendons le départ de notre bus de nuit à 23h30 de Siem Reap. Les choses se compliquent rapidement avec deux enfants malades de ces maladies qui sont peu compatibles avec un long trajet en bus sans toilettes….

Lire la suite de

Share

HOP !  Cette fois, c’est les enfants qui ont rédigé l’article, et sur tout un pays… Cette étape au Cambodge de 8 jours a été programmée après notre départ, en constatant que nous aurions suffisamment de temps pour la Thaïlande et le Vietnam, et que nous étions près d’un site historique immanquable, Angkor Wat.

DSC_4442

Coucou le Cambodge !

Depuis l’aéroport, nous allons en tuk tuk à l’hôtel et nous sommes très contents parce qu’il y a enfin une piscine et le patron de l’hôtel parle français. On était très fatigué et on est vite allé se coucher. Le lendemain matin, nous avons mangé des bons croissants et du vrai pain. MIAM ! Nous allons vite tester la piscine. Le soir, nous sommes partis voir le marché au centre de la ville et nous avons trouvé des araignées (tarentules). On a peur de gouter, ça a l’air bizarre mais finalement tout le monde ose manger les pattes et c’est pas si mal.

Lire la suite de

Share

DSC_4265Après avoir quitté Perrine et sa famille à leur hôtel, nous traversons le centre de Bangkok pour rejoindre notre hôtel en tuktuk. Ce départ nous rappelle que la fin de notre voyage n’est plus si loin et nous retrouvons nos enfants un peu nostalgiques. On part le lendemain pour la Baiyoke Tower histoire d’admirer la vue depuis le 88 ème étage. La tour est si grande que la vue aplati les autres gratte-ciels et les rend tout petits. La visions des highways au milieu des immeuble est saisissante. Le prix de l’accès à la tour comprend l’accès à un buffet de fruit à l’hôtel se trouvant dans la tour.

Lire la suite de

Share

Préambule:
Ayant le grand plaisir de recevoir en visite la famille de Perrine (la sœur de Marie) en Thaïlande, et fainéants que nous sommes, nous n’avons pu résister à l’idée de leur confier la rédaction de l’article de cette semaine ! Ils se sont donc acquittés de la tâche non sans brio ! Merci à eux pour leur visite !

 DSC_404612h00 heure des retrouvailles dans le hall de notre hôtel à Bangkok. C’était à prévoir à cause des bouchons légendaires de la ville, la tribu Vuilleumier débarque à 13h seulement. Cette attente a eu quelques points positifs, à savoir :
– nous donner le temps d’acheter quelques bouteilles d’eau douce pour le voyage : douce c’est le cas de le dire, vu qu’en général l’eau en bouteille est de l’eau salée déionisée, ozonée et ultraviolée. Plus de bactérie c’est une chance mais plus de sels minéraux non plus !

Lire la suite de

Share

DSC02290C’est au volant de notre voiture de location que nous partons découvrir le Nord de la Thaïlande. En effet, François s’est levé tôt ce matin pour aller chercher notre moyen de locomotion à l’aéroport de Chiang Mai. Le temps de boucler nos valises et nous voilà partis sur les routes mais cette fois-ci en tant que conducteurs ! Une fois, compris la règle de « le plus gros gagne » et une fois habitués aux divers autres utilisateurs de la route (poules, éléphants, tuk-tuk, tracteurs, scooter, car,…) nous trouvons que la conduite en Thaïlande est assez simple.

Lire la suite de

Share

DSC_5786Nous arrivons en soirée sur Bangok après une dernière matinée d’école sur koh lanta. Nous avons rendez-vous avec Jean-Daniel, un collègue de passage ici. (Les enfants diront “Décidément, papa, t’as beaucoup de collègues en vacances “!) Après avoir posé nos affaires dans une pension toute mignonne dans le centre animé de la ville, JD qui est un spécialiste des bonnes adresses partout dans le monde nous emmène dans un bistro à quelques pas où l’on trouve de la bière, des pizzas et de la bonne musique, ce qui devrait contenter tout le monde !

Lire la suite de

Share